Activités (pratiques, techniques, ...)

16 médias.
  • TRAN, Minh Tâm
    Préparation culinaire: Préparation de plats vietnamiens. Cuisine et gastronomie. TRAN Minh Tâm a grandi au sein d'une famille de grands chercheurs musicologues vietnamiens et a naturellement suivi l'héritage familial. Mais à côté de ses connaissances musicales et après avoir travaillé dans la production musicale, elle a eu envie de faire découvrir à ses amis tout d'abord, puis au public intéressé, la cuisine traditionnelle du Vietnam, celle qui se transmet de mère en fille dans chaque famille. Au cours de cet entretien, elle nous fait partager sa passion intense de la gastronomie vietnamienne et nous présente les caractéristiques de la cuisine et du goût vietnamien. Parallèlement à cela, pour illustrer son propos, elle nous propose la réalisation de deux plats vietnamiens très à la mode dans les restaurants parisiens : le « Bò bún » et le « Chè chuối ».
  • CLESSE Joel, LE BECHENNEC Yves, MICHEL Geneviève, ROLLAND Joëlle, RIVOAL Stéphane, SERRANO Liney
    Verrerie: Fabrication artisanale de bracelets en verre. Documentaires et reportages. La direction des archives de la ville de Pantin et le bureau de l'archéologie du conseil général de la Seine-Saint-Denis se sont associés pour lancer un protocole d'expérimentation scientifique et tenter de comprendre la méthodologie de fabrication de bracelets en verre à l’époque gauloise. Cette expérimentation a été organisée sous la direction scientifique d’Yves Le Bechennec, après les travaux de fouilles effectués à Pantin depuis 1996. Plusieurs techniques de fabrication ont été mises en application : la technique indienne (formation d’un anneau de verre sur un cône de terre cuite et pose d’un cordon de verre chaud cueilli dans le four sur un anneau élargi sur cône), la technique népalaise élargissement d’une perle aux ferrets) ainsi qu'une technique spécifique (enroulement du verre sur cylindre et estampage) proposée par les verriers. En outre, l’équipe nous montre également l’utilisation du four à bois pour cette fabrication, permettant aux verriers de travailler au plus près de la source de chaleur. Cette expérience nous a appris enfin que la fabrication de ces bracelets pendant la protohistoire fut une production de masse et que les ateliers de fabrications possédaient parfaitement la maîtrise du feu. Nous remercions tout particulièrement la ville de Pantin qui nous a gracieusement autorisé la diffusion de ce film ainsi que Madame Geneviève Michel, conservateur du patrimoine, pour sa coordination.
  • HANKS William
    Vidéos d'archives: Dans cette vidéos, trois vidéos, issues des recherches de terrain de William F.HANKS au Yucatan, sont diffusées. Séminaire de recherche filmé. Cette vidéo présente l’intervention de William F.HANKS, professeur anthropologue, au sujet du discours rituel Maya, dans le cadre du programme « Anthropologie d’hier et d’aujourd’hui, qui s’est tenu à Maison Suger, Paris, du 5 décembre 2008 au 8 janvier 2009.
  • ARCE, Valentina, KANASHIRO, Dany, VELASQUEZ, Ana, ROA BRITH, Sergio
    Chorégraphies: Chorégraphies de danse et acrobaties. Spectacle(s) vivant(s). Inti, jeune indien de la cordillère des Andes, tombe amoureux d’une étoile venue sur terre au milieu de la nuit. Afin de récupérer sa bien-aimée retournée parmi ses sœurs, là-haut dans le ciel, Inti est prêt à tout. Aider du Grand Condor, il entreprend alors de gravir la montagne. Ce spectacle pour enfant, interprété par la troupe Shabano, et issu d’un conte traditionnel quechua « Le jeune homme et l’étoile », nous fait voyager au côté de ses personnages au travers de la musique, de la danse, parfois des acrobaties, des marionnettes, et même d’un jeu d’ombre.
  • ROLLAND, Dominique
    Dessin: Clément Baloup dessine en direct ses oeuvres inspirées par le spectacle. Extrait de récit de vie filmé. Ce texte de Dominique Rolland, adapté de l’ouvrage La Tonkinoise de l'île de Groix, revisite l'histoire du métissage en Indochine et entrelace deux mémoires, croisant la biographie familiale de l'auteure et, exhumé des archives, le destin singulier de la première métisse franco-vietnamienne, fille de Laurent Estiennet Barisy, originaire de Groix, et épouse de Jean-Baptiste Chaigneau, tous deux mandarins français à la cour de l'empereur Gia Long, fondateur de la dynastie des Nguyen. Le récit est mené sur scène par l’auteure, Dominique Rolland, et graphiquement commenté par Clément Baloup, jeune auteur de bandes dessinées et de romans graphique (Quitter Saigon, Little Saigon), également eurasien et présenté lors l’exposition Albums. En l'absence du musicien vietnamien Tran Quang Hai, qui devait accompagner le spectacle, c’est Rémy Gastambide, musicien, qui prend exceptionnellement la relève, ils sont également accompagné de Benoît Nguyen Tat, comédien. Ces voix, textuelles, graphiques et musicales proposent une réflexion particulièrement riche sur la question du métissage à l’époque coloniale et à ses prolongements dans les communautés issues de l’immigration en France.
  • ARRII, Sébastien
    Façonnage: Façonnage et cuisson du pain paillasse de Lodève. Média filmique. Sébastien Arrii, boulanger démonstrateur aux Moulins Bourgeois, nous accueil en cuisine pour nous présenter son métier. Au fil de son témoignage, Sébastien façonne des paillasse de Lodève, les met est à cuire puis, les sort du four. Boulanger du XXIe siècle, il nous explique, guidé par les questions et interventions de Mouette Barboff (docteur en ethnologie de l'EHESSet présidente de l'association "L'Europe, Civilisation du Pain"), ce qui l’a amené à faire ce qu’il fait aujourd’hui et comment il s’y prend.
  • CHEN-ANDRO Chantal, QI Chong, ROUSSEL Marisella, THOMAS Blanche, YANG Lian
    Calligraphie: Cette vidéo comporte de la calligraphie. Spectacle(s) vivant(s). Il s’agit ici d’une lecture des poèmes de YANG Lian tirés de Masques et crocodiles des éditions Virgile collection Ulysse fin de siècle et de sa représentation interprétée par Chantal CHEN-ANDRO dans le cadre du programme A.I.D.I.A.A le 16 Mars 2007 à l’Université de Paris VII.
  • KIM Tschang-Yeul
    Peinture: Kim Tschang-Yeul présente les différentes techniques de peintures qu'il a développé. Documentaires audiovisuels. Kim Tschang-Yeul, artiste peintre coréen, nous ouvre les portes de son atelier à Paris. Lors de ce documentaire, il nous fait découvrir les différentes techniques qu’il a développées pour parvenir à peindre la neige et les gouttes d’eau, ainsi que son exploration de la matière. Tout en répondant aux questions de Tatiana Wenker, Kim Tschan-Yeul nous permet ainsi de le découvrir à l’œuvre.
  • LEGRAND Valérie, CHOQUE CRUZ Augustina,CRISPIN QUISPE Eusebia
    Pratique de tissage traditionnel. Enquête ethnographique filmée. Cette vidéo présente la pratique du tissage traditionnel dans la communauté paysanne de Chaupimayo, située dans la région du massif de l'Ausangate, département de Cusco (Pérou). Augustina CHOQUE CRUZ et Eusebia CRISPIN QUISPE nous présentent les différentes étapes et techniques de tissage qu'elles ont appris de leurs mères.
  • Pratique du tissage traditionnel: Augustina réalise une démonstration de son activité de tissage, et entonne un chant wayno pour accompagner sa pratique. Enquête ethnographique filmée. Augustina interprète un chant "wayno" (genre traditionnel de chant et musique dans les Andes) en langue quechua sur la pratique du tissage.
  • Extrait de : Discours rituel Maya.
    Vidéo d'archive de recherches: Vidéo issue des recherches de terrain de William F.HANKS et dans laquelle on peut voir Don Chabo effectuer un exorcisme. Séminaire de recherche filmé. William F. HANKS commence par approfondir la notion d’espace dans l’autel. Ce dernier est homologique des niveaux de répartition des esprits dans le cosmos. Il est orienté vers le sud-est. Le « sàanto » principal, objet saint, est positionné sur le bord face au chamane qui est lui-même à l’ouest et tient le place du bon faisant face au mal (c.f. Arrière fond cosmologique). On retrouve donc bien les points cardinaux qui servent d’ancrage. La prière fait ensuite « baisser » les esprits vers l’autel, ce qui induit une linéarité. A l’intérieur de la prière, les esprits sont eux-mêmes appelés dans un ordre précis, défini à nouveau par les points cardinaux. A l’inverse, la prière ne comporte aucun terme égocentré, l’espace ne prend jamais ancrage autour du chamane ou de l’autel. Le chercheur conclut en mettant en lumière un dialogue qu’il a eu avec Don Chabo sur l’activité du chamane puis en diffusant un passage vidéo dans lequel on voit Don Chabo effectuer un exorcisme.
  • Extrait de : Discours rituel Maya.
    Vidéos d'archives de recherches: Vidéo issue des recherches de terrain de William F.Hanks et dans laquelle on peut voir Don Chabo effetuer une divination. Séminaire de recherche filmé. William F. HANKS reprend ici les objets auxquels peut faire appel le chamane. Les cristaux tout d’abord dont la valeur est déterminée par les intentions de la personne qui les prépare. On parle d’objet puissant lorsque ce dernier est capable de faire bouger les forces spirituelles, soigner ou à l’inverse rendre malade, etc. La force de l’objet est telle que si l’objet est perdu il garde en lui sa puissance. Chaque objet transporte donc avec lui son histoire. William F.HANKS diffuse ensuite un extrait vidéo dans lequel on peut voir Don Chabo faire une divination à l’aide d’un cristal.
  • Travail du verre: Fabrication d'un bracelet en verre selon les conseils des verriers. Documentaires et reportages. Les deux verriers proposent une techniques improvisée et inspirée par leur expérience : enrouler le verre sur un cylindre et l'estamper. Dans ce chapitre, nous pouvons ensuite voir Joëlle Rolland, doctorante en archéologie, répertorier les bracelets réalisés. D’après elle, le modèle des bracelets à côtes semble crédible, et bien qu’il reste difficile de faire intégralement disparaître la marque du filet, ce problème peut certainement se résoudre grâce à l’expérience. Les derniers résultats obtenus se rapprochent de plus en plus des bracelets gaulois.