Montages de photos

3 médias.
  • OUTTIER, Bernard
    Phots et images: Illustrations de tchétchènes, de paysages tchétchènes et d'animaux. Ayant eu la possibilité de découvrir les cultures du Proche-Orient et du Caucase lors de ses nombreuses recherches sur le terrain, Bernard Outtier, directeur de recherche au CNRS, a été fasciné par la richesse des cultures des peuples étudiés et par leurs qualités humaines. Il nous entraîne tout d’abord en Géorgie, à la recherche des Albaniens Caucasiens et de leur culture, avant de partir à la découverte de la Tchétchénie dont il est l’un des défenseurs et promoteurs. L’entretien est ponctué de chants extraits de l’album « Zoura. Ensemble Aznach ». Cinq femmes tchétchènes interprètent à tour de rôle les 19 chants traditionnels du disque, soit à capella, soit accompagnées par la mandalina ou le garmon.
  • KATZ, Esther
    Diaporama: Diaporama de meules 'metate' en situation réelle. Esther Katz, anthropologue à l’Institut de Recherche pour le Développement, présente l’utilisation et le rôle culturel de la ‘metate’ au Mexique. La ‘metate’ est une meule dormante domestique. Son usage remonte à l’aire culturelle Mésoamérique et elle est encore employée quotidiennement dans les zones rurales mexicaines, bien que les moulins à moteurs l’aient parfois remplacé. La meule ‘metate’, en générale apode ou tripode, est utilisée avec une mollette à deux mains. Elle a à la base de la gastronomie traditionnelle mexicaine puisque, pour eux, la mouture et la cuisson représente presque les seuls processus de transformation des aliments. Elle sert principalement à moudre le maïs, ingrédient principal de la tortilla. Dans la culture traditionnelle mexicaine, la meule est comparée aux dents tandis que la mouture est assimilée à la digestion. La ‘metate’ est étroitement associée à la femme, lorsqu’une jeune fille en a terminé son apprentissage, on considère qu’elle est prête à se marier, en effet être capable de nourrir son mari est le fondement du lien conjugal.
  • De BEAUNE, Sophie
    Images et schémas: Images et schémas d'outils préhistorique et leur utilisation. Sophie A. de Beaune, préhistorienne et Professeur à l’Université Jean Moulin Lyon 3, dresse un inventaire d’objets ayant précédés l’invention des meules, du Paléolithique au Néolithique. Par l’observation des traces sur les outils, elle détermine une action de broyage selon les types de percussions. Elle donne ensuite une vision globale de l’évolution du matériel, correspondant à chaque période. Outre l’étude des outils, il s’agit de retrouver les gestes associés et de reconstituer leurs évolutions. Cette approche préhistorique permet de mettre en avant la relation intrinsèque qui existe entre l’outil, le geste et leur évolution.