Spectacles musicaux des Rencontres d'Aubrac

care_rouge  Partez à la découverte des Rencontres d'Aubrac, au travers d'une série de spectacles musicaux variés

 Aubrac Illus 

Les Rencontres d'Aubrac sont une manifestation internationale originale dans une région du sud de la France - le plateau d'Aubrac - où il est proposé de développer ses connaissances autour d'une thématique traitée par différentes approches sur un mode transversal. Elles sont nées en 1993, à l'initiative de Francis Cransac, alors instituteur en Aveyron, porté par le désir d'échanger des enthousiasmes de lectures d'œuvres dont il pensait qu'on pouvait trouver de singuliers échos au cœur du plateau d'Aubrac, espace géo-poétique fort et révélateur.

Spectacles musicaux des Rencontres d'Aubrac

  • Des grands mythes mis en scène

       Dire les Mythes privilégie le rapport des mythes aux images et aux récits. Un rendez-vous invitant à savourer l'Aubrac comme lieu porteur pour apprécier des mythes fondateurs tout en ouvrant la réflexion aux autres cultures du monde, des plateaux d'ici aux montagnes de là-bas. L'évocation particulière de l'écrivain Jacques Lacarrière fut déclinée tout au long de ces journées par Hassan Massoudy, Jean-Marie Drot, Alain Kremski, Bruno de la Salle, Dido Lykoudis, Nacer Khemir et Sylvia Lipa Lacarrière.     

  • Chants traditionnels persans

       En 2007, chercheurs et passionnés se sont réunis autour de la question « les mythes et les contes ont-ils toujours en sens ? ». Mozafar Shafii (chant), Leyli Atashkar (luth seytâr et percussions), et Jean During (percussions et târ) ont conclu trois jours de conférences par un concert de chants traditionnels persans.    

  • Chanter des chansons interdites

    Le thème retenu pour 2008,  « DIRE l'INTERDIT dans les contes, nouvelles, poèmes, chansons, films », est l'occasion de saisir la question cruciale de la négation de la liberté d'expression par des exemples pris sous toutes les latitudes.  Le but de ces Rencontres est de s'interroger sur ce que l'on ne dit pas, qu'il est vain de tenter de dire, que l'on n'attend pas, que l'on n'"entend" pas, que l'on ne veut pas entendre, que l'on ne peut pas entendre comme sur les instances de décisions, reconnues ou tacites qui autorisent ou briment la libre expression.     

  • Vertige de l'imposture

    En 2010, le thème abordé «  VERTIGE DE L'IMPOSTURE », est l'occasion de saisir ce phénomène étrange, mais si humain, qui, de tous âges et de tout temps, a traversé les sociétés, dans tous les domaines - religieux, politique, artistique, et bien sûr, littéraire.  Francis Cransac, président des Rencontres d'Aubrac, pose la question centrale : comment cerner l'imposteur ? Les Rencontres, à travers une série de conférences riches et parfois ludiques, nous entraînent dans une véritable aventure où révoltes politiques, questions d'identités, histoires de faussaires et d'illusionnistes se côtoient.     

  • Imaginaire l'Eldorado

    L'édition 2012 se consacre aux  "IMAGINAIRES DE L'ELDORADO" qui se conçoivent comme la représentation d'un idéal terrestre et accessible dans lequel l'homme fait irruption pour s'emparer de l'abondance. Or, cette irruption de l'humanité au sein d'une nature bienveillante qui offre tout ce qu'elle cache ordinairement au fond de ses entrailles, à commencer par l'or, semble déboucher non pas sur l'avènement d'une humanité meilleure, mais sur la faute de l'homme corrompu.    

  • Imaginaires de l'Eden

       Avec le thème des "Imaginaires de l'Eden", porté par "l'esprit des lieux", qui nous a fait  "revenir" à Jérusalem, puis  chercher l'Eldorado, nous tenterons de comprendre ce qui peut bien pousser les mortels que nous sommes à se voir, un jour futur ou déjà ici-bas, en de plus verts pâturages. Au cours de ces journées, nous cheminerons du mythe du bonheur originel, lieu de délices et de perfection, de l'âge d'or perdu, aux représentations des passage vers l'au-delà. Nous irons également vers les lieux d'utopie que l'on pourrait qualifier de quêtes d'Edens "ici et maintenant".