Archéologie au Yémen

Venez découvrir, au travers d'entretient avec des archéologues spécialistes du Moyen-Orient, l'histoire ancienne du Yémen.

L'archéologie Yéménite et relativement jeune comparé à celles des pays environnant, pourtant, son histoire n'en est pas moins riche et originale. Peu affecté par les contacts et les emprunts, des civilisations tout à fait particulières y ont vu le jour entre le IIIe et le Ier millénaire avant notre ère, dont le célèbre royaume de Saba, qui fut d'ailleurs le premier véritable royaume de la région. On les appelles les cultures sudarabiques, elles se définissent par un mode de vie, un culte commun et une famille langue.

 

  • ROBIN Christian Julien

    Dans cet entretien, Christian ROBIN nous parle de son parcours, de ses thèmes de recherche et plus particulièrement des fouilles archéologiques et de la découverte des textes anciens au Yémen et en Arabie saoudite. Christian Julien ROBIN, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres est directeur de recherche émérite au CNRS dans le laboratoire Orient & Méditerranée UMR 8167 dont il a été le fondateur en 2006. Il est membre de la composante « Mondes sémitiques » (anciennement LESA). Au sein de cette composante il poursuit des recherches sur l’histoire de l’Arabie depuis la plus haute antiquité jusqu’aux premiers siècles de l’Islam. Il est coordinateur du programme ANR franco-allemand CORANICA et dirige des missions archéologiques françaises de Qataban (Yémen) et Najrân (Arabie saoudite). Il est éditeur de l’Inventaire des inscriptions sudarabiques (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres et Istituto italiano per l’Africa e l’Oriente) et de la collection Orient et Méditerranée (De Boccard) et codirecteur des revues "Arabia" et "Raydan".

  • Jean-François BRETON « Histoire et archéologie de l'Arabie du Sud au Ier millénaire av

    Entretien filmé. Jean-François Breton, Directeur de recherche au CNRS, nous présente dans cet entretien, l'état des connaissance archéologiques concernant les cultures sudarabiques, dont l'une des plus connues est à l'origine du royaume de Saba. Fort de 30 d'expérience, il aborde les principaux sites qu'il a étudié comme Shabwa. Le climat d'Arabie du sud est tel que la problématique de l'eau était au centre au de la vie en société, non seulement les différentes techniques d'irrigations étaient extrêmement développé, mais les villages eux-mêmes s'organisaient par oasis.